Première apparition de l’âne dans la Bible, nous la trouvons dans Genèse 16 avec l’histoire d’Ismaël, le fils d’Abraham et de sa servante : « Ton fils sera comme un âne sauvage ! » dit le Seigneur à Agar.
Le premier mot qui définit cet animal dans ce verset, est en hébreu « PéRé » ; plus tard, le « aleph » qui rappelle la présence du créateur va être remplacé par la lettre « Hé », symbole du souffle.
Il est intéressant de noter que ce mot « PéRé » peut également vouloir dire : « porter du fruit et mettre au monde » ou bien encore « courir vite » à l’image de l’âne sauvage ou de la jeune vache.
La racine trilitère de ce mot hébreu a donné également le mot « PeRi » qui signifie un fruit doux et suave.
De quoi s’interroger sur l’âne sauvage…

« Dos d’âne »
En cliquant sur les vignettes découvrez ce compagnon de voyage à travers les écritures