L’« AToN » de Balaam a écouté et a vu l’ange de l’Eternel, marquant ainsi la supériorité de l’animal par rapport au prophète aveuglé par la cupidité.
Pas étonnant que l’ânesse ai entendu la voix de l’ange ; c’est en effet le seul animal qui possède la particularité de pouvoir tourner ses oreilles indépendamment à 180°.
La nature est bien faite, quand on pense que certains enseignants, il n’y a pas très longtempts, affublaient les mauvais élèves du bonnet d’âne en signe d’humiliation !

« Dos d’âne »
En cliquant sur les vignettes découvrez ce compagnon de voyage à travers les écritures