Le prince et le prophète

13,00

LE PRINCE ET LE PROPHÈTE – Claude DUVERNOY

Une réédition très attendue !
Une page oubliée de l’épopée sioniste, au cours de laquelle l’extraordinaire « prince » de Sion : le journaliste Théodore Herzl, a rencontré son ami fidèle : le pasteur William Hechler.
A la lecture des prophéties bibliques, le pasteur qui avait compris l’extraordinaire mission du journaliste juif, mis toute son énergie pour soutenir l’épopée du retour à Sion.

Catégories : , , Étiquette :

Description

LE PRINCE ET LE PROPHÈTE

Préface d’André CHOURAQUI

Une réédition très attendue !

Une page oubliée de l’épopée sioniste, au cours de laquelle l’extraordinaire « prince » de Sion : le journaliste Théodore Herzl, a rencontré son ami fidèle : le pasteur William Hechler.

A la lecture des prophéties bibliques, le pasteur qui avait compris l’extraordinaire mission du journaliste juif, mis toute son énergie pour soutenir l’épopée du retour à Sion.

Extrait :

Le 10 août 1949, selon le vœu de Herzl,alors qu’Israël venait à peine de sortir vainqueur du combat que lui avaient livré cinq armées acharnées à le détruire, en ce jour, le Parlement israélien décida d’exaucer ce dernier désir du prince mort.
Après accord avec ce qui restait de la communauté juive de Vienne, un avion d’Israël ramenait le 16 août les restes de Herzl, après avoir survolé toute l’étendue de l’Etat. David Ben-Gourion ne manqua pas de rappeler le vœu de Joseph, une fois la captivité égyptienne rompue, en ces termes : « Ce ne sera pas une procession de deuil qui conduira la dépouille de Herzl vers Jérusalem, mais un cortège triomphal qui célèbrera la victoire de la vision sur la réalité ! »

Toute la nuit Herzl fut entouré par une garde d’honneur, au bord de la mer à Tel-Aviv, afin de donner à la population la possibilité de venir rendre ses hommages. Et le lendemain, empruntant exactement la route suivie par le leader en 1898, le cortège atteignit Jérusalem en matinée.

De tout le pays, mais à vrai dire venus des quatre coins de l’horizon, des délégations de toutes les localités, de tous les kibboutzims, s’étaient donné rendez-vous sur la colline choisie pour porter le nom du prince qui revenait. Et toutes versèrent dans la fosse un peu de leur terre – de la terre d’Israël.
Ils étaient présents, eux aussi, les rescapés des camps de la mort nazis. Authentiques ossements ressuscités, en ronde austère mais secrètement joyeuse, autour du prince visionnaire.

Et si Hechler avait été là, sans doute y aurait-il vu le signe même de l’Avènement messianique, sur une autre colline proche, celle des Oliviers, lorsqu’Israël dansera, délivré de tout mal, non plus devant un prince mort, mais face au Roi de gloire !

…/…
Le pasteur atteint ses soixante ans. Heureusement, il ne sait nullement qu’il lui reste encore vingt-cinq ans à vivre ! Une suite presque ininterrompue de désillusions, de déboires, d’amères déceptions : il va devoir assister à la détérioration dramatique des rapports entre les « puissances protestantes » d’une part, et le sabotage de l’Etat juif… par la politique et l’armée anglaises ! Sans parler de la montée d’un mouvement satanique en Allemagne, dont il sera l’un des rares à avoir de suite, dès ses premières manifestations, diagnostiqué les effets mortels pour le peuple juif.

Les évènements de 1917 marqueront peut-être le seul moment dans sa vie, après la mort de l’ami, pouvant rappeler les heures exaltantes des premiers congrès sionistes.
En huit ans, il avait vu Herzl rencontrer parmi les princes Frédéric de Bade, Guillaume II, le sultan, les princes Heinrich et Gunther, Ferdinand de Bulgarie et Victor-Emmanuel d’Italie ; parmi les ministres Chamberlain, Landsdown, Cromer, pour l’Angleterre ; Plehve et Witte pour la Russie, Von Bülow et Eulenbourg pour l’Allemagne, Koerber pour l’Autriche – sans oublier le cardinal del Val, secrétaire d’Etat de Pie X, et ce dernier lui-même. Sans compter un nombre imposant d’ambassadeurs, de députés et de hauts dignitaires religieux anglicans et autres.

Information complémentaire

Auteur

Duvernoy

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le prince et le prophète”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *