Israël, un signe prophétique pour notre temps

13,00

ISRAËL, UN SIGNE PROPHÉTIQUE POUR NOTRE TEMPS – Jean-Marc THOBOIS
Le drame du christianisme moderne, c’est qu’il a cessé de croire aux prophètes. Et c’est une des raisons pour lesquelles Israël n’est plus un signe prophétique pour une grande partie du monde chrétien. « Crois-tu aux prophéties, roi Agrippas ? » interroge l’apôtre Paul.
Ce nouveau livre « Israël, un signe prophétique pour notre temps » vient à travers l’étude de la Parole et l’observation des événements actuels, apporter des réponses à cette question importante.

Catégories : , Étiquette :

Description

Jean-Marc THOBOIS

ISRAËL, un signe prophétique pour notre temps

Le drame du christianisme moderne, c’est qu’il a cessé de croire aux prophètes. Et c’est une des raisons pour lesquelles Israël n’est plus un signe prophétique pour une grande partie du monde chrétien. « Crois-tu aux prophéties, roi Agrippas ? » interroge l’apôtre Paul

Israël est une interpellation pour le monde entier parce que le monde entier n’a pas la vision prophétique, parce qu’il ne croit pas aux prophéties, comme le dit ici l’apôtre et, par contre, ce signe que le monde est incapable de comprendre, devrait être une interpellation pour les chrétiens, pour le peuple de Dieu qui, lui, est censé croire aux prophéties.

Jean-Marc Thobois nous lance la même question aujourd’hui : « Croyez-vous aux prophéties ? »

Ce nouveau livre « Israël, un signe prophétique pour notre temps » vient à travers l’étude de la Parole et l’observation des événements actuels, apporter des réponses à cette question importante. Ainsi, la renaissance du pays devient un événement prophétique, la redécouverte des tribus disparues devient un signe des temps, 1948, 1967 un calendrier qui annonce des choses à venir. .
Jean-Marc Thobois rétabli des vérités par rapport à « Israël, un signe prophétique pour notre temps ! » Encore une fois, l’auteur vient, avec sagesse et clarté, apporter un éclairage
sur « l’espérance d’Israël » dans l’histoire et jusqu’à aujourd’hui.

Extrait :

Pourquoi nous intéresser à Israël ?
En quoi sommes-nous concernés, nous chrétiens des nations, par Israël ?
Est-ce que finalement, la chose la plus importante pour nous n’est pas la prédication de Jésus, sa mort, sa crucifixion et sa résurrection, l’annonce du salut ?… Certes !

Nous l’avons vu : cela n’est possible que parce que Jésus a accompli les prophéties et parce qu’il est venu du sein d’Israël. Mais Jésus a aussi annoncé qu’il reviendrait pour établir son règne de gloire, et par conséquent, Israël est le signe, le seul signe à prendre en considération. Il est l’aiguille de l’horloge de Dieu.
Et aujourd’hui, l’horloge de Dieu arrive à minuit moins quelque chose. Je ne peux pas dire plus,mais en tout cas, on est très proche. « Aussitôt après ces jours là », nous dit la Bible.
Et le problème est justement celui-ci : comment être sûr que cela nous concerne aujourd’hui ? Quelqu’un m’a posé une question, à peu près dans ces termes : “comment pouvons nous savoir que nous sommes dans le temps ; que nous sommes “LA génération” ?
Après tout, d’autres générations aussi ont cru qu’elles étaient LA génération dernière et elles se sont trompées !”

Pourquoi tant de générations se sont-elles trompées avant nous ?
PARCE QU’ELLES N’ONT PAS TOURNÉ LES YEUX VERS ISRAËL !

Au IIème siècle, un rabbin qui vivait en Israël, Rabbi Eliezer Ben Hurcanos a dit :
“Ismaël dominera 1300 ans sur la terre sainte : 100 ans pour chaque année de sa circoncision. Dans ce temps-là, les fils d’Ismaël construiront un édifce sur le Mont du Temple”.
Rappelons que Rabbi Eliezer Ben Hurcanos vivait au deuxième siècle après Jésus-Christ. De son temps, le pays d’Israël était sous la domination des Romains. C’était l’âge d’or de l’empire romain. Les Arabes n’étaient qu’une petite tribu, perdue au fond de la péninsule arabique, vivant de dattes et de lait de chamelle. Il n’y avait pas de pétrole, pas de pétrodollars ; il n’y avait pas d’ONU, pas de Ligue arabe… Il n’y avait pas toutes ces réalités qui font aujourd’hui la puissance du monde arabe.
Humainement parlant, personne ne pouvait imaginer au deuxième siècle après Jésus-Christ, à l’apogée de l’empire romain, qu’un jour l’Islam balaierait tout cet empire romain pour s’installer à sa place et qu’il dominerait sur la terre sainte.
Et pourtant, se basant sur les textes bibliques, Rabbi Eliezer avait pu annoncer ces choses.
Et faisant cette lecture prophétique – ce qui est arrivé aux pères est une prophétie de ce qui arrivera à leurs fils – il a pu dire : les fils d’Ismaël domineront 13 siècles sur la terre sainte.
Pourquoi ? Parce que, quand il a été circoncis, Ismaël avait 13 ans et, par conséquent, la domination de ses descendants sur la terre sainte durera un siècle pour chacune des années qui étaient les siennes quand il a été circoncis.

Et à partir du moment où ils posséderont la terre sainte, ils établiront un édifice sur le Mont du Temple.
Rabbi Eliezer ne dit pas quelle sera la nature de cet édifice. Il dit simplement un édifice. Cet édifice chacun peut le voir aujourd’hui quand il va à Jérusalem. Ce sont ces fameuses mosquées qui sont sur l’emplacement de l’esplanade du Temple. Les mosquées n’existaient pas à cette époque-là parce que l’Islam n’existait pas…
Rabbi Eliezer est allé plus loin. Il a dit : “Entre le moment où commencera à être construit cet édifice jusqu’au moment où prendront fin les droits des fils d’Ismaël, il y aura exactement 1300 ans.”
Les Arabes ont conquis Jérusalem en 638 après Jésus-Christ. Dix ans plus tard, en 648, le calife Omar a commencé à construire sur l’emplacement du Temple, la fameuse coupole d’or qui porte son nom.Si l’on ajoute 1300 ans à 648, cela donne 1948 !
Rabbi Eliezer ne s’est pas trompé, c’est exactement ce qui s’est produit.

Informations complémentaires

Poids 0.140 kg
Auteur

Thobois

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Israël, un signe prophétique pour notre temps”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *