L’appel irrévocable

10,00

L’APPEL IRREVOCABLE – Dan JUSTER
De façon surprenante, l’Eglise et la Synagogue ont toutes deux renié le lien qui les unit, à savoir les Juifs Messianiques. Pourtant, sans ce lien, la réconciliation entre l’Eglise et le peuple juif est impossible. Vu sous l’angle collectif, le dialogue judéo-chrétien ne peut se réaliser que s’il existe un mouvement juif messianique croissant qui fait partie de façon organique à la fois d’Israël et de l’Eglise. Pour qu’il soit efficace, il faut qu’il reflète la vie juive en Yechoua.

Catégories : , Étiquette :

Description

Dan JUSTER

Dan JUSTER est leader dans le mouvement juif messianique depuis 1972.
Il est directeur de Tikkun Ministries International, réseau de congrégations « Juif Messianique » et de ministères aux Etats Unis et à l’étranger. Sa femme Patty et lui résident actuellement à Jérusalem. Ils ont été les intervenants principaux de la rencontre « Enracinés dans l’Alliance » de Juillet 2014 en France.

L’APPEL IRREVOCABLE

De façon surprenante, l’Eglise et la Synagogue ont toutes deux renié le lien qui les unit, à savoir les Juifs Messianiques. Pourtant, sans ce lien, la réconciliation entre l’Eglise et le peuple juif est impossible.

Vu sous l’angle collectif, le dialogue judéo-chrétien ne peut se réaliser que s’il existe un mouvement juif messianique croissant qui fait partie de façon organique à la fois d’Israël et de l’Eglise. Pour qu’il soit efficace, il faut qu’il reflète la vie juive en Yechoua.

L’ironie, c’est que les participants juifs refusent aux Juifs Messianiques de participer à ce dialogue et que les participants chrétiens acquiescent parfois. On prétend que, si l’on veut avoir des relations amicales avec la communauté juive, il faut exclure les Juifs Messianiques.

Il y a des raisons historiques qui peuvent se comprendre, mais cette exclusion est une erreur capitale.

Extrait :

De façon surprenante, l’Eglise et la Synagogue ont toutes deux renié le lien organique qui les unit, à savoir les Juifs Messianiques. Pourtant, sans ce lien, la réconciliation entre l’Eglise et le peuple juif est impossible. Vu sous l’angle collectif, le dialogue judéo-chrétien ne peut se réaliser que s’il existe un mouvement juif messianique croissant qui fait partie de façon organique à la fois d’Israël et de l’Eglise. Pour qu’il soit efficace, il faut qu’il reflète la vie juive en Yechoua. L’ironie, c’est que les participants juifs refusent aux Juifs Messianiques de participer à ce dialogue et que les participants chrétiens acquiescent parfois. On prétend que, si l’on veut avoir des relations amicales avec la communauté juive, il faut exclure les Juifs Messianiques. Il y a des raisons historiques qui peuvent se comprendre. Cependant, si nous pensons en termes de spiritualité collective, et à ce que signifie la réconciliation par le sang de Yechoua, nous savons que l’exclusion des Juifs Messianiques est une erreur capitale.

Il incombe donc aux chrétiens qu’ils se donnent dans le témoignage, dans la prière et dans les finances afin d’aider à l’établissement du reste sauvé d’Israël et à lui rendre la place d’honneur dans l’Eglise.

Des leaders prophétiques ont discerné en Malachie 4, des implications plus vastes que la seule réconciliation entre pères et fils au sens littéral. De même que les grands théologiens ont vu dans le commandement « Honore ton père et ta mère », l’implication d’honorer toute autorité, ici également, un principe plus large est impliqué. Ramener le cœur des pères aux enfants et le cœur des enfants aux pères dans le contexte des Juifs et de l’Eglise a visiblement des implications prophétiques. L’Eglise doit honorer en Israël ses parents spirituels. Même si elle considère que les Juifs sont dans l’erreur au sujet de Yeshoua, elle doit se comporter comme un enfant respectueux à l’égard de ses parents qui ne croient pas encore. Pour le bon ordre dans l’Eglise, pour la compréhension juste et l’unité, il est indispensable qu’elle honore ses parents spirituels. Comme le souligne Peter Hocken, la correction doctrinale qui fait partie de l’unité de l’Eglise viendra grâce à une meilleure compréhension du Nouveau Testament selon le contexte juif.

Toutefois, il faut que les Juifs voient dans l’Eglise leur descendance. Il se peut qu’elle leur apparaisse comme un enfant qui s’est égaré. Seuls les Juifs Messianiques peuvent la comprendre. C’est pourquoi, de même qu’un parent prie avec ferveur pour que la destinée de son enfant s’accomplisse dans la justice, ainsi les Juifs Messianiques sont spécialement chargés de prier pour que toute l’Eglise des croyants nés de nouveau ait l’unité, la restauration, la puissance, la pureté, l’efficacité et la compréhension basée sur les racines juives. Certes, beaucoup dans l’Eglise prient ainsi, mais les prières des Juifs Messianiques sont un ingrédient indispensable pour la réussite de ces prières collectives. Le Juif Messianique est conscient que, si l’Eglise n’accomplit pas son appel et sa destinée, Israël ne sera pas sauvé et la rédemption du monde ne viendra pas. Il sait aussi que, si le mouvement juif messianique n’atteint pas la plénitude de sa force et ne joue pas son rôle spécifique en Israël et dans le Corps du Messie, l’espoir de la rédemption du monde ne s’accomplira pas. Israël et l’Eglise sont interdépendants et remplissent des rôles sacerdotaux différents mais complémentaires. Sans les Juifs Messianiques, ni l’un, ni l’autre ne peuvent accomplir totalement leur destinée. Les Juifs dépendent pour leur salut de l’œuvre de Dieu par les gentils et les gentils dépendent de l’œuvre de Dieu par les Juifs. C’est ce que nous comprenons d’après la conclusion de Romains 11. Nous voyons l’appel sacerdotal des gentils envers les Juifs et l’appel sacerdotal des Juifs envers les gentils. « Car Dieu a renfermé tous les hommes dans la désobéissance pour faire miséricorde à tous ».

Informations complémentaires

Poids 0.120 kg
Auteur

Juster

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’appel irrévocable”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *